Ben Bernanke n'annonce pas de QE3 à Jackson Hole

le 01/09/2011 L'AGEFI Hebdo

Raout. Plusieurs participants à la traditionnelle réunion des banquiers centraux fin août à Jackson Hole dans le Wyoming ont fait part de leurs craintes de voir la croissance de l’économie mondiale sapée par des poliques budgétaires trop restrictives. Invitée, Christine Lagarde, directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), a insisté sur ce risque, considérant que « la politique macroéconomique doit soutenir la croissance ». Christine Lagarde a estimé qu’une recapitalisation « substantielle » des banques européennes était nécessaire, que ce soit par des canaux privés ou sous la forme d’un financement public (lire aussi page 8). Très attendu, Ben Bernanke, le président de la Réserve fédérale qui a décidé de maintenir son taux directeur à zéro jusqu’à la mi-2013, n’a pas annoncé de troisième phase d’assouplissement quantitatif (QE3). La Fed est dans l’attente de plus amples informations sur l’état de la conjoncture économique pour arrêter de nouvelles dispositions, ont considéré les analystes. La seconde estimation du PIB américain pour le deuxième trimestre est ressortie à 1 % (1,3 % précédemment) en rythme annuel, confirmant le fort ralentissement de l’activité à l’œuvre outre-Atlantique.

A lire aussi