Les banques japonaises continuent de se déployer hors du Japon

le 28/11/2013 L'AGEFI Hebdo

Les activités transfrontalières des institutions financières japonaises se sont considérablement accrues depuis 2005 et cette tendance va se poursuivre, selon une étude du Fonds monétaire international (FMI). Les créances consolidées transfrontalières auprès des banques japonaises ont fortement augmenté depuis huit ans, en particulier en Asie, pour atteindre près de 3.000 milliards de dollars, selon des données de la Banque des règlements internationaux (BIS) datant de mars 2013. Les créances bancaires japonaises en Asie ont plus que doublé depuis la crise financière mondiale, représentant 10 % environ des créances étrangères consolidées totales. Résultat, les banques japonaises réalisent 30 % de leurs profits bancaires hors du Japon. Les marges d’intérêt nettes de leurs prêts à l’étranger se sont améliorées, dépassant celles des prêts domestiques. Les banques japonaises ont étendu leur réseau étranger via de multiples prises de participations directes ou des alliances. En installant des filiales ou des bureaux locaux, elles ont élargi leur base de clientèle en même temps que leurs métiers. S’appuyant sur la solidité de leurs bilans et de leur approche de long terme en matière de crédit, les grandes banques ont surtout développé leurs activités de financement de projet et de prêts syndiqués, très présentes dans les financements liés à l’énergie, les infrastructures et la fourniture de l’eau.

A lire aussi