L'avis de... Xiaofeng Zhong, directeur général d’Amundi Hong Kong et de la stratégie d’Amundi en Asie du Nord

« Les appels d’offres pour les stratégies actions se multiplient »

le 14/02/2013 L'AGEFI Hebdo

Qui sont les clients et concurrents d’Amundi à Hong Kong ?

Notre portefeuille est surtout constitué d’institutionnels : à 75 % des banques centrales et fonds souverains, auxquels s’ajoutent des fonds de pension et assureurs (15 %). Sur ce segment, BlackRock, State Street, Pimco et d’autres grands gérants américains sont nos principaux concurrents. Nous avons par ailleurs des accords avec des banques privées et des réseaux. Tous sont en architecture ouverte. Dans la banque de détail, HSBC (environ 70 % de part de marché à Hong Kong), Standard Chartered, Citibank ou la Banque de Chine sont les grands sur lesquels nous concentrons nos efforts de développement. La compétition est rude, mais Amundi est perçu comme un gérant européen de référence. Et nous bénéficions d’une base technique solide, avec une capacité d’innovation pour répondre aux besoins locaux.

Quels produits proposez-vous ?

Depuis Hong Kong, nous distribuons en Asie du Nord environ 8,5 milliards de dollars américains, dont 20 % d’obligataire. Sur l’ensemble de l’Asie hors Japon, obligataire et monétaire représentent 40 % du total. Au fond, l’allocation des institutionnels a peu changé entre dollar, yen et euro, malgré la crise dans cette zone. En outre, depuis le début de l’année, les appels d’offres pour les stratégies actions et les allocations tactiques se multiplient. Nous pouvons consolider nos positions auprès des institutionnels en leur proposant nos produits actions de nouvelle génération ou pays, notamment d’Amérique latine ou d’Asie.

Et pour la clientèle grand public ?

Nous nous concentrons sur cinq fonds clés, gérés par différentes plates-formes du groupe, comme un fonds volatilité depuis l’an dernier ou un fond Asean (Asie du Sud-Est, NDLR) géré ici. Amundi Hong Kong est historiquement la plate-forme pour l’expertise actions asiatiques hors Japon du groupe. Nous avons ainsi 3,9 milliards en dollars américains d’actifs sous gestion, dont 2 milliards sourcés à l’extérieur.

A lire aussi