Les Américains sont de plus en plus nombreux à devenir locataires

le 10/05/2012 L'AGEFI Hebdo

« Sweet home ». Le nombre de propriétaires de leur résidence ne cesse de reculer aux Etats-Unis. Il est tombé à 65,4 % fin 2001, soit le niveau le plus bas depuis 1997. Il avait atteint son point haut mi-2004 à 69,2 %. La multiplication des saisies immobilières a déplacé d’importants bataillons d’emprunteurs, alimentant une demande soutenue sur le marché du locatif. Le taux de vacance des locations est du reste aujourd’hui à un plus bas. Interrogés par l’agence Bloomberg, les économistes de Pimco anticipent un taux de propriétaires immobiliers en dessous de 64 % en 2015. La baisse, selon eux, est appelée à se poursuivre jusqu’en 2020. Dans l’incapacité de faire face à leurs échéances de remboursement, environ 6 millions d’Américains vont perdre leur résidence principale au cours des cinq années à venir, ce qui devrait créer 4 millions de ménages locataires supplémentaires.

A lire aussi