L'avis de... Jean Eyraud, président de l'Association française des investisseurs institutionnels

« Des agences spécialisées par secteurs seraient utiles »

le 08/03/2012 L'AGEFI Hebdo

Quelle est votre opinion sur le projet de règlement européen sur les agences de notation ?

Nous approuvons l'incitation pour les opérateurs à développer une analyse interne et à purger les références obligatoires à la notation crédit au sein des réglementations. Le chemin sera long, mais il faut éviter les effets de seuil procycliques et les ventes forcées qu'ils conduisent. Nous approuvons l'obligation de demander deux notes pour les produits structurés et la possibilité de mise en cause de la responsabilité civile des agences en cas de faute caractérisée, mais dans des conditions de droit commun.

Quels sont les points de désaccord ?

Nous n'approuvons pas la proposition d'une rotation obligatoire des agences. La continuité est primordiale puisque chaque agence a sa propre méthodologie. Plutôt que d'encourager la création d'une nouvelle agence généraliste en Europe, qui n'aurait pas des moyens comparables à ceux des autres, il nous semble que des agences spécialisées par secteurs, avec une analyse quantitative et qualitative propre, pourraient être plus utiles pour apporter un autre regard, cette fois-ci « orthogonal ». Nous plaidons pour que les agences publient l'ensemble de leurs notes à date fixe, en réaffirmant les notations lorsqu'elles sont inchangées, et ce pour éviter des dégradations de plusieurs crans. Par ailleurs, nous pensons que les agences devraient communiquer également dans la langue du pays pour faciliter la transmission de leurs messages et éviter les erreurs d'interprétation.

A lire aussi