Adoption de l’euro : la Pologne se pince le nez

le 29/11/2012 L'AGEFI Hebdo

Comme tous les membres de l’Union européenne (sauf le Royaume-Uni et le Danemark), la Pologne doit adopter l’euro un jour, si elle remplit les conditions nécessaires. Malgré une opinion défavorable (54 % des Polonais sont contre, selon le dernier sondage de la Commission européenne), le gouvernement y est toujours disposé, mais le rôle du zloty en 2008-2009 et la crise des dettes souveraines ont mis le sujet entre parenthèses. « Nous attendons que la zone euro soit réparée avant de penser à y entrer », explique Waldemar Pawlak, ministre de l’Economie démissionnaire. « La zone euro doit recommencer à croître et la question de l’appartenance de la Grèce à la zone doit être résolue », ajoute Andrzej Rzonca, membre du Conseil de politique monétaire de la banque centrale. En attendant, Varsovie demande à participer aux discussions actuelles sur une plus grande intégration. « Il est impossible ou très difficile de rester en dehors d’une zone mieux intégrée, a récemment déclaré Marek Belka, gouverneur de la banque centrale. Nous ne sommes pas comme le Royaume-Uni, nous ne pouvons pas marginaliser l’Europe, mais l’Europe peut nous marginaliser. »

A lire aussi