Les actifs des banques européennes vont diminuer de 10 %

le 01/12/2011 L'AGEFI Hebdo

Cure. La combinaison d’une dislocation des marchés financiers et des nouvelles contraintes réglementaires applicables en juin 2012 va amener une réduction significative de la taille des bilans des banques de la zone euro, explique une étude de Barclays Capital. La banque britannique chiffre ce processus de deleveraging (réduction de l’effet de levier) dans une fourchette de 500 à 3.000 milliards d’euros, soit plus de 10 % des actifs bancaires européens. Environ le tiers des bilans des banques européennes est déployé en dehors des pays développés d’Europe, rappelle la banque. Il faut donc s’attendre à une contraction importante des activités des banques européennes dans les pays émergents, principalement d’Europe centrale, et donc à une contagion de la crise économique. D’autant que les banques européennes assurent le tiers du financement du commerce mondial. Des perturbations sont là aussi à prévoir. L’étude rappelle enfin le lien étroit qui existe entre le resserrement du crédit et le taux de défaut des entreprises. Elle estime que le taux des entreprises classées en catégorie spéculative va passer de 2 % actuellement à 4-6 % en 2012.

A lire aussi