Accord au forceps sur le deuxième plan d’aide à la Grèce

le 23/02/2012 L'AGEFI Hebdo

Ouf. La nouvelle enveloppe de prêts à la Grèce a été fixée à 130 milliards d’euros pour la période 2012-2014. L’objectif de ramener le ratio dette publique sur PIB à 120,5 % à l’horizon 2020 implique une décote de 53,5 % des obligations grecques détenues par le secteur privé (PSI - Public Sector Involvement). Dans ces conditions, le montant de la réduction de la dette détenue par le secteur privé sera de l’ordre de 100 milliards. Pour une obligation de 100 de valeur nominale, les créanciers privés pourront obtenir un titre de 46,5 assorti d’un coupon de 2 % jusqu’à 2014, de 3 % entre 2015 et 2020 et de 4,3 % après 2020. Les Etats créanciers se sont engagés à rétrocéder à Athènes les intérêts sur les obligations détenues par les banques centrales nationales et la Banque centrale européenne.

A lire aussi