L'endettement public de la France approche les 2.000 milliards d'euros

le 03/04/2014 L'AGEFI Hebdo

Les comptes nationaux détaillés de l'Insee pour le dernier trimestre de 2013 montrent que la dette publique au sens de Maastricht s'est accrue de 84,3 milliards d'euros l'an dernier (116,1 milliards en 2012) et atteint 1.925 milliards. Le ratio dette publique sur PIB s'établit à 93,5 %. En trois ans, le ratio a progressé de plus de 10 points (82,7 % en 2010). De leur côté, les actifs financiers détenus par les administrations publiques ont bénéficié de l'effet valorisation de l'année 2013 sur les marchés. Ils s'élèvent à 221 milliards d'euros, dont 120 milliards pour la Sécurité sociale. Le 15 mai, l'Insee publiera les comptes du premier trimestre 2014 qui intégreront des modifications méthodologiques édictées au niveau européen (SEC 2010). Ce « rebasement »

va comptabiliser les dépenses de R&D en investissement (FBCF) et non plus en consommations intermédiaires. Il concerne aussi les marges dans l'assurance et les activités de réassurance. Après rétropolation des séries, le niveau du PIB français sera relevé d'au moins 3 points. Avec comme conséquence attendue, une baisse du ratio dette publique/PIB. L'impact sur le déficit/PIB est moins évident, précise l'Insee.

A lire aussi