Sur la paille

le 27/03/2014 L'AGEFI Hebdo

La Banque de France vient de mener une enquête typologique sur les ménages surendettés dans notre pays. Le profil du surendetté tracé à gros traits est le suivant : célibataire entre 35 et 55 ans, sans enfant, locataire, sans profession et aux ressources mensuelles inférieures au Smic ou au RSA. Pas de surprise, le surendettement a le visage de la pauvreté et de l'isolement. En affinant la description, l'étude dévoile une misère moins visible et pourtant bien réelle Ainsi le surendettement se décline plus au féminin, progresse chez les 65 ans et plus, se déploie chez les propriétaires accédants, en raison de la bulle immobilière mais aussi depuis que les commissions de surendettement apprécient les dossiers en intégrant la résidence principale. Enfin, un quart des dossiers concerne des ménages aux revenus mensuels supérieurs à 2.000 euros. Le spectre du surendettement s'élargit.

A lire aussi