Le PIB allemand bénéficie de la bonne météo

le 20/03/2014 L'AGEFI Hebdo

La clémence de la météorologie hivernale est toujours un bon signe pour la croissance économique en Allemagne. En cas de températures très froides, le secteur de la construction se met en hibernation, mais en cas de températures positives, il reste en activité. L'impact sur le PIB du premier trimestre peut être important et brouiller les pistes. Cette année, « les augures sont favorables. L'Allemagne est partie pour enregistrer une croissance d'au moins 1 % au premier trimestre », expliquent les économistes de RBS. Il faudra attendre pourtant le 15 mai pour connaître le résultat du premier trimestre allemand. En glissement annuel, la croissance du PIB serait de l'ordre de 2,4 %, l'année 2013 ayant eu un hiver bien plus froid que la moyenne outre-Rhin. C'est sur la base d'un rebond de la production industrielle de 1,3 % sur le trimestre que les économistes ont établi leurs prévisions. En janvier, la douceur relative de la température a permis au secteur de la construction d'enregistrer une croissance de 4,4 %, dans la foulée d'une hausse de 2 % au quatrième trimestre 2013. Il faut donc s'attendre, selon les économistes de RBS, à une poussée de 4 % du secteur au cours des trois premiers mois de l'année. D'où le sursaut du PIB allemand attendu qui perturbe, par ricochet, la prévision pour la zone euro dans son ensemble.

A lire aussi