Le dollar se taille la part du lion dans les réserves de change

le 06/01/2011 L'AGEFI Hebdo

Mainmise. Les réserves de change des banques centrales ont poursuivi leur hausse au cours des neuf premiers mois de 2010, selon les statistiques du Fonds monétaire international (FMI). Au 30 septembre dernier, le montant total des réserves allouées en devises étrangères atteignait exactement 4.999 milliards de dollars, soit une croissance de 12,6 % en un an. Le billet vert reste la devise la plus prisée, représentant un peu plus de 60 % du total des réserves allouées. Autre enseignement, le montant alloué en « autres devises » (autres que le dollar, la livre sterling, le yen, le franc suisse ou l’euro) a dépassé les 200 milliards de dollars, en progression de 13 % par rapport au deuxième trimestre 2010 et, surtout, de près de 51 % en un an. Le yen, qui s’est considérablement apprécié, est une autre monnaie qui prend du poids dans les allocations de réserves de change. La détention de la devise nippone s’est accrue de près de 29 % en un an. Quant à la part de l’euro, celle-ci se stabilise autour de 27 % de la part des réserves allouées.

A lire aussi