OPCVM Franklin Templeton fait la course en tête en Europe en 2010

le 18/11/2010 L'AGEFI Hebdo

Carmignac en troisième position

Franklin Templeton se hisse à la première place du classement dressé par Lipper FMI à fin septembre, qui consacre les acteurs ayant le plus collecté depuis le début de l’année sur les OPCVM de droit européen (hors fonds monétaires et fonds de fonds). Avec des souscriptions nettes qui approchent les 24 milliards d’euros, le gestionnaire anglo-saxon devance Pimco, filiale d’Allianz Global Investors, qui collecte sur les neuf premiers mois de l’année 17 milliards d’euros. Carmignac Gestion clôt le trio de tête avec pas moins de 14,1 milliards d’euros collectés et se positionne comme le premier français de ce palmarès européen loin devant… Axa qui décroche la dixième place avec des souscriptions nettes de 6,1 milliards d’euros.

L’obligataire plébiscité

Si Franklin Templeton parvient à s’afficher comme le plus important collecteur depuis janvier, c’est entre autres à la faveur de son fonds Templeton Global Bond Fund, produit obligataire global qui draine 9,9 milliards d’euros souscrits et représente la plus importante vente au 31 août. Autre succès de la maison, Templeton Global Total Return Fund, OPCVM à performance absolue, collecte 4,4 milliards d’euros et se place au cinquième rang des fonds les plus vendus. Concernant Pimco, deuxième plus important collecteur, son fonds Pimco Total Return Bond, créé il y a une vingtaine d’années, représente la troisième plus importante collecte. Il remporte les suffrages des investisseurs désireux d’être exposés aux papiers américains par une gestion à performance absolue. Le très couru Carmignac Patrimoine, fonds diversifié géré par Carmignac Gestion, collecte pour sa part 8,3 milliards d’euros. L’OPCVM phare du gestionnaire indépendant lui permet de se positionner au deuxième rang de ce second classement (il place aussi Carmignac Sécurité en neuvième position). A noter aussi la présence à la sixième place d’un autre français : Axa/AllianceBersnstein grâce à un flux de souscriptions de 3,4 milliards d’euros sur un fonds obligataire à haut rendement.

Un constat à propos de ce dernier tableau : les sept premières maisons de gestion, à l’exception de Carmignac, ont été sollicitées pour leur savoir-faire obligataire, particulièrement recherché par les investisseurs cette année.

A lire aussi