Cure de jouvence pour le Plan d’épargne logement

le 18/11/2010 L'AGEFI Hebdo

Du côté de chez « swap ». Comme les autres taux de rémunération de l’épargne réglementée, l’épargne logement (PEL) verra à compter du 1er mars 2011 son taux déterminé par les taux de marché. Il sera révisé chaque année suivant une formule calculée par la Banque de France reposant sur des taux swap (70 % du taux swap 5 ans + 30 % de l’écart entre le taux swap à 10 ans et le taux swap à 2 ans). Cette formule doit permettre de mieux tenir compte des anticipations de courbe des taux. Du côté de l’épargnant, l’Etat prélèvera la CSG chaque année et non plus en fin de vie du plan. Le taux de rémunération minimal de 2,5 % est maintenu, de même que le taux du crédit (1,7 point au-dessus de la rémunération), soit un taux minimal de 4,2 %. Ce dernier reste bien supérieur aux taux immobiliers pratiqués aujourd’hui par les banques.

A lire aussi