Le private equity navigue dans un climat plus difficile

le 18/10/2019

Les capitaux mondiaux levés restent importants, mais les investisseurs sont un peu moins enclins à se positionner sur la classe d’actifs, selon une étude de Preqin.

Télécharger le document

Le capital investissement a beau être réputé pour sa faible corrélation avec les marchés d’actions, lorsque l’environnement économique se durcit, la classe d’actifs, comme les autres, finit par en pâtir. Au troisième trimestre 2019, Preqin montre, dans la mise à jour trimestrielle de son étude sur le capital investissement et le capital risque dans le monde, que l’environnement dégradé continue de peser sur le secteur, même si les montants levés sur les fonds restent importants, avec un cumul de 417 milliards de dollars pendant les trois premiers trimestres de cette année, contre 345 milliards pour la même période en 2018.

Sur le seul troisième trimestre, les montants levés s'élèvent à 168 milliards de dollars, en progression de 21% comparé aux 138 milliards de dollars du trimestre précédent. Cette croissance des capitaux levés s’accompagne d’une baisse notable du nombre de fonds clôturés, passant de 319 fonds au deuxième trimestre à 260 fonds au troisième. Preqin précise, dans son étude, que la tendance déjà observée à la concentration des encours dans un nombre réduit de plus gros fonds continue.

Les gérants expérimentés sont favorisés

Parmi les fonds clôturés au premier semestre, 34% d’entre eux avaient moins de six mois et plus de la moitié étaient ouverts depuis moins d’un an. «Les investisseurs s’engagent davantage avec les gérants expérimentés, les plus gros fonds étant sursouscrits, ce qui permet aux gérants expérimentés d’effectuer leurs levées de fonds plus rapidement», précise Preqin. Sur le plan géographique, les Etats-Unis dominent toujours le marché, avec 155 fonds clôturés et 105,9 milliards de dollars levés, après viennent l’Asie, 59 fonds et 39,8 milliards levés, l’Europe, avec 31 fonds et 14 milliards, et enfin le reste du monde, avec 15 fonds pour 3,2 milliards.

Concernant le nombre total de fonds, celui-ci a légèrement baissé par rapport au mois de janvier, à 3.637 fonds pour un objectif de 751 milliards de collecte en septembre, contre 3.749 fonds et 972 milliards attendus au mois de janvier. 

Enfin, Preqin souligne que les investisseurs ont globalement moins l’intention de se positionner sur le capital investissement dans les 12 prochains mois. C’est dans le LBO que cette baisse apparaît la plus notable, avec 60% des investisseurs à la recherche des produits sur cette stratégie cette année contre 70% en 2018.

Source :
Preqin

A lire aussi