Des pistes pour renforcer la productivité française

le 23/04/2019

Le Conseil national de productivité publie son premier rapport sur la productivité et la compétitivité en France.

Premier rapport du Conseil national de productivité
Télécharger le document

Le premier rapport du Conseil national de productivité (CNP), publié le 18 avril, dresse un tour d’horizon des enjeux et des questions concernant la productivité et la compétitivité en France.

Intitulé « Productivité et compétitivité : où en est la France dans la zone euro ?», ce document établit la synthèse des réflexions partagées entre les membres du Conseil, économistes et chercheurs d'horizons divers, « qui travaillent ou ont travaillé dans des centres académiques ou des organisations internationales et qui s’expriment ici en totale indépendance», souligne le rapport en préambule.

Le principal constat n’a rien de surprenant : la productivité ralentit en France comme dans les autres pays de l’OCDE. Si «en France, le niveau de productivité est relativement élev黫les gains de productivité ont fortement baissé depuis la fin des années 1990».

Parmi les causes, le rapport mentionne la baisse du poids dans l’économie des secteurs à faibles gains de productivité, la diminution de la contribution des technologies de l'information et de la communication à la croissance, les liens avec les politiques de la concurrence commerciale et industrielle et une divergence croissante de la productivité au niveau des entreprises.

S’agissant de la France, le rapport souligne l’insuffisance du «niveau et de l’adéquation des compétences», y compris s'agissant du management. Les auteurs insistent sur l’accroissement des besoins de compétences «à l’heure des chaînes internationales de production». Dans les services peu qualifiés, ils pointent du doigt une «dispersion des niveaux de productivité plus grande». Ils s’alarment de l’insuffisance de l’automatisation et de la diffusion du numérique dans les entreprises et dénoncent les «barrières réglementaires». Plus grave, ils considèrent que le rendement de la recherche et développement est déficient.

Au chapitre de la compétitivité, les experts constatent que le solde de la balance courante est «légèrement» déficitaire, et soulignent que la dégradation a cessé de s'accentuer depuis 2008.

Enfin, sur la question des coûts de production, ils estiment que «les salaires ont progressé en ligne avec la productivité», mais que «les coûts salariaux unitaires ont crû plus vite dans les secteurs abrités que dans les secteurs exposés, du fait du différentiel de productivité».

Avec cette version préliminaire du rapport s’ouvre une phase de consultation d’un mois durant laquelle les partenaires sociaux et l’ensemble des parties prenantes sont invités à transmettre au Conseil leurs réactions. 

Premier rapport du Conseil national de productivité
Source :
CAE
Date :
18 avril 2019
Langue :
Français
Pages :
144

Sur le même sujet

A lire aussi