Le FMI optimiste à court terme sur la croissance et le commerce

le 19/04/2018

Christine Lagarde, directrice générale du FMI
(Bloomberg)

Les menaces de guerre commerciale brandies par les Etats-Unis et la Chine n’ont pas conduit le FMI, qui présentait le 17 avril ses prévisions de printemps, à revoir en baisse le commerce mondial. Au contraire, l’organisation internationale table désormais sur une hausse de 5,1% des échanges mondiaux en volume cette année, contre 4,6% en janvier.

A ce stade, les experts du FMI se contentent de prendre en compte le dynamisme de la croissance, qui alimente les échanges, et surtout l’impact sur les estimations annuelles d’un net rebond des importations des pays industriels au second semestre 2017.

Mais la légère révision en hausse du commerce international n'a pas empêché le FMI de rappeler combien des augmentations des droits de douane seraient, si elles se confirment, pénalisantes pour la croissance, la consommation et l'investissement. 

A lire aussi