L’essor du temps partiel pèse lourdement sur la croissance des salaires

le 27/09/2017

A quelques jours de son assemblée générale d'automne, mi-octobre, le Fmi a publié les chapitres 2, 3 et 4 de ses perspectives économiques.

Recent Wage Dynamics in Advanced Economics: Drivers and Implications
Télécharger le document

La croissance nominale des salaires dans les économies les plus avancées demeurent notablement plus faible qu'elle était avant la Grande Récession de 2008-2009, indique le FMI dans le chapitre 2 de ses Perspectives économiques 2017.

"Ce chapitre conclut que l'essentiel du ralentissement salarial peut être expliqué par les ressources inutilisées du marché du travail, les prévisions en matière d'inflation et la croissance tendancielle de la productivité", poursuit le FMI. 

"Si l'emploi à temps partiel non souhaité a permis de contribuer à soutenir l'emploi et de favoriser une plus forte insertion dans le milieu du travail, il semble aussi avoir affaibli la croissance des salaires", précisent les auteurs du rapport. C'est le cas même dans les économies où la mesure des ressources inutilisées apparait faible.

Recent Wage Dynamics in Advanced Economics: Drivers and Implications
Source :
FMI
Date :
27/09/2017
Langue :
Anglais
Pages :
44

Sur le même sujet

A lire aussi