Les décideurs financiers partagés sur les réformes de l'ISF et de la flat tax

le 19/07/2017

Télécharger le document

Les mesures sont accueillies favorablement mais il n'est pas dit qu'elles bénéficient à de nombreuses entreprises. Une enquête menée par le cabinet d'expertise comptable Denjean & Associés montre un réel intérêt des décideurs financiers de TPE, PME, ETI et grandes entreprises mais l'anticipation d'un faible impact de ces mesures sur leurs sociétés.

Les deux mesures visant à améliorer l'investissement privé dans les entreprises, le cantonnement de l'ISF à la rente immobilière et l'instauration d'un prélèvement forfaitaire unique à 30% sur les revenus du capital sont considérées comme des "bonnes mesures" qui pourraient "bénéficier à notre entreprise" pour 36% et 37% des dirigeants financiers interrogés.

Mais ils sont plus nombreux encore à considérer que ces deux mesures ne concerneront pas leur entreprise. Pour l'ISF c'est 55%, pour la flat tax c'est 38%.

Sur le même sujet

A lire aussi