Climat: les 15 recommandations de Paris Europlace pour une finance décarbonée

le 02/11/2016

Moins de 1% des obligations au niveau mondial sont labellisées vertes et moins de 1% des avoirs des investisseurs institutionnels mondiaux sont des actifs d'infrastructures vertes, rappelle Paris Europlace dans un communiqué présentant un rapport préconisant une finance plus verte et soucieuse du climat.

The Paris green and sustainable finance initiative
Télécharger le document

Moins de 1% des obligations au niveau mondial sont labellisées vertes et moins de 1% des avoirs des investisseurs institutionnels mondiaux sont des actifs d'infrastructures vertes, rappelle Paris Europlace dans un communiqué présentant un rapport préconisant une finance plus verte et soucieuse du climat, mercredi 2 novembre 2016. Intitulé "Initiative finance verte et durable de la Place de Paris", ce rapport souligne que le potentiel de la finance verte est encore substantiel et avance 15 recommandations dans ce sens.

Ce document, coordonné par Philippe Zaouati, Directeur général de Mirova, est le fruit d'un travail collectif mené par le comité « Paris Green and Sustainable Finance Initiative », réunissant l'ensemble des acteurs de l'industrie financière actifs dans ce domaine - entreprises, investisseurs, banques et sociétés financières, assureurs, associations professionnelles, autorités publiques, indique le Paris Europlace. 

"Il s'agit pour les places financières d'un nouvel enjeu de positionnement afin de favoriser le développement d'une finance verte et durable, marché porteur de nouveaux défis", explique Paris Europlace.  Pour y parvenir, les besoins sont bien identifiés : standardisation pour garantir la qualité des informations et des financements en matière de développement durable ; mobilisation accrue des financements de long terme ; évaluation adéquate des risques extra-financiers afin de lever les barrières à l'investissement durable ; faciliter et rendre plus attractif le financement d'actifs durables pour les entreprises comme pour les acteurs financiers.

La Place de Paris entend défendre ses couleurs. Elle revendique "de réels atouts pour capitaliser sur son expertise de pointe, reconnue au niveau international et à nouveau soulignée lors de la COP21" de 2015, martèle le communiqué. Principal atout, "un écosystème robuste, mature et propice à l'émergence d'une finance verte et durable", explique le communiqué, énumérant les qualités de la place de Paris: 

-              Une implication majeure des acteurs français dans l'origine du marché des green bonds
-              Une mobilisation des investisseurs institutionnels qui détiennent près de 90% des encours du marché de l'investissement responsable
-              Une expertise forte en évaluation des enjeux et comptabilité carbone et environnementale
-              Des zones d'excellence françaises favorables au développement de la finance verte et durable : financement de projets, capital investissement, data crunching
-              Une recherche bien pourvue en matière de développement durable.

Pour valoriser pleinement l'écosystème de la Place de Paris, les objectifs sont également bien identifiés :
-              Renforcer la demande et l'offre en matière d'investissements verts et durables
-              Valoriser les dispositions d'avant-garde de la réglementation française
-              Accroître les moyens de la Place dédiés à la finance verte et durable
-              Développer une culture collaborative
-              Faire connaître l'expertise et la richesse de l'écosystème français

Concernant les recommandations, le rapport les regroupe en trois grands chapitres: capitaliser sur l'expertise existante, renforcer des synergies public-privé et accélérer le rayonnement européen et international. Dans le premier chapitre, le rapport suggère, notamment, de "lancer un appel à projet pour l'établissement d'un indice mondial de classement des places financières en matière de finance verte". Dans le deuxième, il préconise de "mettre en place un groupe de travail permanent dédié à la définition de standards et de bonnes pratiques . Enfin dans le troisième chapitre, il recommande l'organisation chaque année, sous une marque dédiée, "d'un Climate Finance Day en partenariat avec la Place financière du pays où aura lieu la COP, pourrait être une des premières actions de déploiement de la marque".

The Paris green and sustainable finance initiative
Source :
Paris Europlace
Date :
2 novembre 2016
Langue :
Français
Pages :
48

Sur le même sujet

A lire aussi