2016, année charnière pour une finance plus verte

le 07/10/2016

Selon un rapport du Programme des Nations Unies pour l'environnement, les institutions financières leader intègrent de plus en plus les critères sociaux, environnementaux et de gouvernance.

The financial system we need, from momentum to transformation
Télécharger le document

La prise en compte par la finance de critères sociaux et environnementaux s'est accéléré au cours de l'année 2016, mais reste encore insuffisante pour permettre de relever les défis auxquels la planète est confrontée dans ces domaines, estime le Programme de l'ONU pour l'environnement (Pnue).

Dans un rapport publié le 7 octobre, intitulé "The financial system we need, From momentum to transformation", le Pnue souligne que "des institutions financières leader reconnaissent qu'un développement soutenable est la clé de leur succès futur, comme le montre le marché des obligations vertes dont l'encours atteint maintenant 118 milliards de dollars". 

Au niveau national, les régulateurs et les responsables politiques dans le domaine financier cherchent à peser sur la réallocation du capital, à améliorer la gestion du risque et renforcer la transparence", poursuit le rapport, y compris dans les pays en développement. L'article 173 de la loi sur la transition énergétique française, qui incite les gérants d'actifs à rendre public un reporting sur la question climatique, en est l'un des signes.

La coopération internationale n'est pas en reste. "En 2016, pour la première fois, le G20 et le Conseil de stabilité financière ont exploré les moyens de développer un système financier qui prenne davantage en compte les paramètres environnementaux", notent les auteurs du Pnue, soulignant que "l'action politique, le marché et les initiatives internationales plus larges entretiennent cet élan". Parmi ces initiatives, figurent notamment l'adoption des Objectifs de développement soutenables et l'accord de Paris sur les changements climatiques, résume le Pnue qui met en exergue les efforts accomplis pour corriger les effets du marché et les défaillances de la régulation financière.

Autre atout, selon le Pnue,  la montée en puissance des technologies disruptives dans le système financier.

The financial system we need, from momentum to transformation
Source :
Pnue
Date :
7 octobre 2016
Langue :
Anglais
Pages :
96

Sur le même sujet

A lire aussi