Les dividendes poursuivent leur hausse

le 22/08/2016

Selon deux études publiées, l'une par Henderson global Investors et l'autre par Citigroup, la progression des dividendes est parfois très forte, comme en France ou au Japon, et se fait au détriment de l'investissement.

Henderson global dividend index, 11° édition
Télécharger le document
Les dividendes totaux ont augmenté de 2,3% à l’échelle internationale pour atteindre 421,6 milliards de dollars au cours du 2ème trimestre, selon l’Indice Henderson sur les dividendes mondiaux publié par Henderson Global Investors, lundi 22 août. Les dividendes sous-jacents (dividendes bruts ajustés des dividendes extraordinaires, des fluctuations de change, des facteurs temps et des changements dans l'indice) ont pour leur part augmenté de 1,2%.

Les dividendes sous-jacents français ont augmenté de quelque 11,2% au 2ème trimestre, troisième hausse la plus rapide au monde. 

Créé en 2009, l’Indice Henderson sur les dividendes mondiaux vise sur le long terme à dégager les tendances mondiales en matière de dividendes.

Parmi les autres points clés, l'étude de Henderson global Investors souligne que : 

• Neuf sociétés françaises sur dix ont augmenté ou maintenu leurs dividendes.
• L’Europe a enregistré une croissance encourageante et généralisée, par rapport au 2ème trimestre 2015. Les deux tiers des dividendes européens sont payés au cours du deuxième trimestre.
• Les dividendes sous-jacents ont augmenté, à l’échelle internationale, de 1,2% par rapport au 2ème trimestre 2015, pour atteindre 421,6 milliards de dollars.
• La contribution des Etats-Unis au total mondial s’est ralentie, les dividendes américains enregistrant leur plus faible augmentation depuis 2013 en raison, notamment, de la vigueur du dollar.
• La solidité du yen a affecté les bénéfices des sociétés et la croissance des dividendes japonais. Les dividendes japonais ont, toutefois, fortement augmenté en dollars.
• Les dividendes devraient être légèrement moins importants au cours du deuxième semestre qu’au cours du premier, la majeure partie des dividendes payés au cours de cette période provenant de régions où leur progression est moins rapide.
• Les dividendes devraient être moins importants au cours du deuxième semestre 2016, qu’au cours du premier. La faible croissance des bénéfices au Japon et aux Etats-Unis freinera la croissance et les dividendes devraient chuter au Royaume-Uni et dans les pays émergents. 

Dans un rapport similaire publié le 19 août, Citigroup a révélé que les groupes cotés privilégient la rémunération de leurs actionnaires au détriment de l’investissement, rapporte un article de l'Agefi Quotidien (édition du 22 août 2016). Ils sont confrontés au ralentissement de la croissance économique mondiale mais également soumis à la pression accrue d’investisseurs à la recherche de rendement, souligne cette étude portant sur 2015 au niveau mondial. Les groupes cotés ont investi 1,8 dollar pour chaque dollar distribué à leurs actionnaires, sous forme de dividende et de rachats d’actions. En 1995, le rapport était de 4 pour 1.

Henderson global dividend index, 11° édition
Source :
Henderson global dividend index
Date :
22 août 2016
Langue :
Français
Pages :
24

A lire aussi