Pourquoi l’été financier risque d’être agité

le 02/08/2016

Le Brexit a marqué l'entrée dans une phase de risque financier plus élevé dont les investisseurs n'ont qu'une vision très partielle, selon une note de Christopher Dembik, responsable de la recherche macroéconomique pour le groupe Saxo Bank

Télécharger le document

"Les investisseurs ont vite appris qu’il n’y a pas d’été calme sur les marchés financiers", écrit Christopher Dembik, responsable de la recherche macroéconomique pour le groupe Saxo Bank, dans une note publiée le 2 août 2016. Selon lui, depuis la victoire des partisans du Brexit au Royaume-Uni, "les risques ont considérablement augmenté" et "les voyants sont rouges pour l’économie mondiale".  

Ainsi les PMI mondiaux indiquent que l’économie a connu son pire trimestre depuis 2012, note le professionnel dans cette note intitulée "Prévisions économiques août 2016: le risque politique fait son come back". "Les premiers signes d’une récession au Royaume-Uni apparaissent et, surtout, les risques géopolitiques continuent de croitre, en particulier en Europe. Cela pourrait être le principal moteur d’évolution des marchés financiers et de l’économie mondiale dans les mois à venir", précise-t-il.

Mais il y a un paradoxe dans la période actuelle, poursuit Chirstopher Dembik: "les risques n’ont jamais été aussi nombreux depuis longtemps et pourtant les investisseurs semblent avoir confiance dans le futur".  Il souligne que l’indice Citi Macro Risk Index est actuellement à 2.24 ce qui prouve que les investisseurs sont plutôt détendus. Or "le fossé entre la vision du marché et la situation économique ne peut pas durer longtemps. Il y aura tôt ou tard un retour brutal à la réalité", prévient l'économiste.

Source :
Saxo Bank France
Date :
2 août 2016
Langue :
Français
Pages :
13

Sur le même sujet

A lire aussi