La BRI s’alarme du manque de coordination des politiques économiques

le 30/06/2016

Un rééquilibrage des politiques économiques est nécessaire pour sortir durablement du schéma expansion-contraction, d’après la "banque centrale des banques centrales".

Télécharger le document

Les politiques économiques mondiales doivent être rééquilibrées au plus vite. C’est ce qu’expose un rapport de la BRI qui analyse la période du 1er avril 2015 au 31 mars 2016. La 86ème édition du rapport annuel de la « banque centrale des banques centrales » parue le 26 juin 2016 dénonce un « trio de risques » parmi lequel un endettement élevé, une faible croissance de la productivité et un manque de marges de manœuvre des banques centrales.

« Les séquelles des épisodes répétés d'expansion-contraction financière et l'accumulation de la dette pèsent également sur le potentiel de croissance mondial : il semble que la mauvaise allocation des facteurs freine la productivité, tandis que le surendettement et l'incertitude limitent l'investissement » d’après le site de la BRI. En 2015, l’investissement a chuté de 2,5% pour une sélection de matières premières et la croissance attendue d’investissement pour 2016 a été revue à la baisse passant de 3,3% à -0,5%.

Avant même le résultat du référendum britannique, la BRI avait conclu qu’il y a ainsi un besoin urgent de rééquilibrer la politique pour rendre l’expansion globale plus robuste et plus soutenable et aborder les fragilités accumulées. Il appelle à des politiques prudentes, fiscales et structurelles pour jouer un plus grand rôle.

Sur le même sujet

A lire aussi