Le QE élargi va bénéficier à l’Union des marchés de capitaux selon S&P

le 25/05/2016

Télécharger le document

L'élargissement de l'assouplissement quantitatif au rachat de dette corporate pourrait avoir un effet positif sur le projet d'Union des marchés de capitaux (UMC) en Europe, actuellement en préparation, juge l'agence S&P dans un rapport publié le 25 mai et intitulé ECB's expand QE : going into overdrive.

S&P affirme qu'en prenant l'hypothèse d'un montant mensuel de rachat d'actifs à 5 milliards d'euros par mois (à partir du 2 juin prochain, et jusqu'en mars 2017), ces rachats d'actifs pourront "encourager davantage d'émetteurs à approcher le marché obligataire". Du moins en ce qui concerne la zone euro, la BCE n'effectuant des rachats que dans les pays qui ont adopté la monnaie unique.

"Une meilleure diversification du financement des entreprises (...) aidera à constuire une meilleure résiliance financière et à promouvoir un partage des risques entre les Etats, les objectifs clés du projet européen d'UMC", écrit S&P.

L'agence précise toutefois qu'il faut être prudent sur l'impact qu'aura le programme de rachat d'actifs sur les petites et moyennes entreprises et sur les petits pays européens, au coeur des aspirations des architectes l'UMC. C'est là que les canaux de transmission du crédit ne fonctionnent pas toujours idéalement. 

Pour aller plus loin sur l'UMC : Notre entretien avec Olivier Guersent, Directeur général de la stabilité financière, des services financiers et de l’union des marchés de capitaux à la Commission Européenne.

Sur le même sujet

A lire aussi