Dans l’OCDE, le poids des retraites du public prend des proportions inquiétantes

le 21/03/2016

Les engagements éventuels moyens à long terme des systèmes de retraite publics s’élèvent à environ 190% du PIB, selon une étude de Citi

The coming pensions crisis
Télécharger le document

Les engagements des Etats vis-à-vis des retraites futures sont rarement facilement accessibles et comparables entre eux, et n’apparaissent pas au passif de leur bilan. Ces engagements sont une donnée importante des comptes nationaux car ils représentent la partie sous-financée ou non financée des retraites publiques.  Dans une étude publiée en mars 2016, les économistes de Citi proposent des estimations de ces engagements de long terme,  pour les Etats de l'OCDE. Leur conclusion: «les engagements éventuels moyens des systèmes de retraite publics s’élèvent à environ 190% du PIB» , soit le montant «stupéfiant» de 78.000 milliards de dollars, près du double des dettes publiques (en moyenne 109% du PIB), souligne l'étude de Citi dans ce document (The coming pensions crisis).

Tous les pays ne sont pas logés à la même enseigne: les pays européens disposant de systèmes publics importants sont les plus menacés, avec des engagements qui dépassent 300% du PIB en France, en Allemagne et au Royaume-Uni. A l’opposé, les Etats-Unis qui disposent d’une sécurité sociale minimale ne sont engagés qu’à hauteur d’un peu plus de 100% de leur PIB.

The coming pensions crisis
Source :
Citi
Date :
15/03/2016
Langue :
Anglais
Pages :
127

A lire aussi