BlackRock alerte sur les dangers d’un Brexit

le 02/03/2016

Télécharger le document

Le premier gestionnaire mondial d'actifs a publié mercredi un rapport du BlackRock Investment Institute mettant en garde contre les dangers d'un Brexit. Dirigée par son vice-président Philipp Hildebrand, l'ex-président de la Banque nationale de Suisse, l'étude souligne que l'Union européenne perdrait un contributeur majeur à son budget tandis que le Royaume-Uni, en cas de sortie, serait en position de faiblesse pour négocier des accords commerciaux bilatéraux. 

«Un Brexit pourrait mettre sous pression le budget britannique et le déficit du compte courant, pénalisant la devise et déclenchant potentiellement des dégradations de la note de crédit du pays», ajoute le rapport. BlackRock estime dès lors que les rendements des Gilts se tendraient, de même que les coûts de financement des banques, forçant la Banque d'Angleterre à baisser ses taux et à relancer un programme d'achat d'actifs (QE).

L'industrie financière britannique aurait également beaucoup à perdre, selon BlackRock, notamment dans la gestion d'actifs. «Dublin, Paris et Francfort pourraient en bénéficier dans une certaine mesure, mais nous verrions aussi des activités partir dans des centres financiers aux Etats-Unis et en Asie», conclut le rapport.

Sur le même sujet

A lire aussi