La cybercriminalité inquiète de manière croissante les gérants d'actifs

le 29/02/2016

Les inquiétudes à court terme restent centrées sur les contraintes réglementaires, souligne la dernière enquête annuelle de Linedata.

Télécharger le document

La cybercriminalité est une préoccupation qui monte chez les gérants d'actifs. Selon la sixième enquête annuelle de l'éditeur Linedata sur le secteur mondial de la gestion et de l'administration d'actifs, il s'agit même du premier facteur «disruptif» (perturbateur) dans les cinq prochaines années, cité par 36% des quelque 200 professionnels interrogés au quatrième trimestre 2015. Un élément qui supplante assez nettement l'émergence de nouveaux modèles d'intermédiation, comme les robo-advisors, ou la technologie Blockchain, dont les applications potentielles dans la gestion d'actifs restent encore incertaines à ce stade. 

A lire aussi