Un marché, deux monnaies: l’Europe et le Royaume-Uni

le 22/02/2016

One market, two monnies : the European Union and the United Kingdom
Télécharger le document

L’accès au marché unique est l’un des principaux bénéfices que tire la Grande-Bretagne en tant que membre de l’Union européenne, rappelle une note publiée par le think tank Bruegel. Intitulée « One market, two monies the european union and the United Kingdom », cette note explique pourquoi « un vote favorable au retrait de cette Union déclencherait des négociations difficiles sur le maintien de cet accès  au marché ».

« Toutefois, le marché unique n’est pas statique», ajoutent les deux auteurs, André Sapir et Guntram B. Wolff. Pour eux, l’un des moteurs du changement provient des « nécessaires réformes pour renforcer l’euro ». De telles réformes n’affecteraient pas seulement la gouvernance budgétaire et politique de l’euro. Elles auraient également un impact sur le marché unique, en particulier les questions bancaire, de marchés de capitaux et de marchés du travail. « Cela est de nature à affecter le Royaume-Uni, qu’il reste dans l’Union européenne ou pas », conclut la note. 

One market, two monnies : the European Union and the United Kingdom

A lire aussi