Bruxelles critiquée pour sa gestion de l'assistance aux pays en crise

le 27/01/2016

Télécharger le document

La Commission européenne a-t-elle géré correctement l'assistance financière apportée aux pays membres en difficulté? Plutôt non répond la Cour des comptes européenne qui a publié,  mardi 26 janvier 2015,  son rapport sur la gestion de ces programmes par Bruxelles (voir l'article de l'Agefi Quotidien du 27 janvier 2015), intitulé «L'assistance financière aux pays en difficulté»

«Les procédures étaient dans l’ensemble faibles», estime la Cour après six mois d’enquête couvrant, pour la zone euro, les programmes irlandais et portugais, et hors zone euro les plans hongrois, roumain et lituanien. «Différences de traitement entre pays, contrôle de la qualité limitée, monitoring faible et carences dans la documentation», sont quelques unes des défaillances relevées par la Cour dans la gestion de ces programmes par Bruxelles. 

La Cour dénonce l’absence de cadre clair d’échange d’informations entre les membres de la troïka (Commission, BCE, FMI). L'expertise de la BCE sur l’opportunité de faire participer les créanciers obligataires seniors au renflouement des banques irlandaises «aurait dû être partagée», écrivent encore les auditeurs de Luxembourg. 

Mardi, une porte-parole de la Commission européenne a indiqué qu’elle avait «pris note» de ces constats et que certains changements avaient été déjà faits. Elle a invoqué «une courbe d’apprentissage très raide» et de «fortes contraintes sur les ressources» pour justifier les défaillances épinglées. Le rapport a été transmis au Parlement européen. 

Source :
Cour des comptes européennes
Langue :
France
Pages :
100

A lire aussi