Le mutualisme veut répondre aux défis du numérique

le 23/11/2015

Télécharger le document

"La révolution numérique façonne un monde radicalement nouveau. Notre rapport au temps, aux biens et aux risques sera différent", soulignent Arnaud Chneiweiss et Stéphane Tisserand, les deux auteurs d'un rapport intitulé "Le mutualisme : répondre aux défis assurantiels".

  Dans ce document, publié par le think tank Fondapol, les deux auteurs (Arnaud Chneiweiss est Secrétaire général du Groupement des entreprises mutuelles d’assurance, GEMA; et Stéphane Tisserand est Responsable des Affaires publiques du GEMA et des Relations Institutionnelles de la Maif)  se veulent lucides:  "dans cette société nouvelle qui émerge, l’assurance jouera un rôle majeur mais, lui aussi, substantiellement revisité. L’invasion progressive des objets connectés pourrait segmenter à l’extrême la tarification des contrats d’assurance, remettre en cause le principe de mutualisation des risques et menacer de discrimination les personnes les plus vulnérables, fournir aux Gafa un trésor inestimable de données personnelles qui pourraient redessiner le paysage assurantiel".   Mais, ajoutent-ils, ces objets connectés permettront aussi aux assureurs de développer la prévention et d’améliorer la prédiction des risques pour chacun et pour la société dans son ensemble.

Enfin, la révolution numérique facilite également le développement d’une économie collaborative et du partage qui privilégie l’usage à la possession.

Source :
Arnaud Chneiweiss et Stéphane Tisserand, Fondapol
Langue :
France
Pages :
35

A lire aussi