La contrainte carbone jette une ombre sur l'avenir du charbon

le 28/08/2015

Télécharger le document

En décembre de cette année, Paris recevra la 21ème Conférence des Parties (COP 21) avec pour objectif un nouvel accord international limitant la hausse - en cours-  de la température moyenne mondiale à 2° C au maximum par rapport à l'ère pré-industrielle. Un accord qui prendrait ainsi le relai de celui de Tokyo lors de son expiration, et réintroduirait ainsi une contrainte carbone sur les entreprises émettrices de CO2.

Le marché mondial du charbon connait une phase difficile, sous l'effet d'une offre excessive et de changements fondamentaux dans le mix énergétique aux Etats Unis en faveur du gaz, de nouveaux projets d'extraction de charbon, d'une demande plus faible, estime Standard & Poor's. 

"Nous anticipons néanmoins une reprise sensible des prix à moyen terme, mais si celle-ci restera très sensible aux évolutions des importations chinoises et indiennes", écrit S&P.

Etant donné la déprime sur les prix et l'incertitude à long terme, les mines de charbon ont commencé à rayer certains actifs de leurs bilans et pourraient connaître une mise au rebut de certains actifs sous l'effet de cette contrainte carbone, prévoit S&P. 

  

 

Source :
Standard & Poor's
Langue :
Royaume Uni
Pages :
19

A lire aussi