L'Iran offre un potentiel économique motivant

le 13/08/2015

Télécharger le document

Remis sur le devant de la scène internationale suite à la signature d’un accord avec les grandes puissances le 14 juillet 2015 à Vienne, l’Iran peut désormais retrouver sa place de puissance économique régionale. La normalisation des relations de ce pays avec le reste du monde devrait produire d’importants effets macro-économiques selon un rapport de la Banque Mondiale publié le 10 août 2015. Entre autres, l’institution prévoit une croissance de plus de 5% pour le pays à partir de 2016 et qui devrait se prolonger pendant plusieurs années si aucune réforme bridant l’économie iranienne n’est promulguée.

A cela s’ajoute de nombreux et importants effets sur le commerce international. L’Iran est un pays stable dans la région, fort d’une population bien éduquée de 80 millions d’habitants : un bon marché en perspective pour les multinationales. Les sanctions internationales ont fait manquer au pays de certains biens, comme des avions de ligne, c’est pourquoi celui-ci devrait en commander une centaine chaque année selon les dires du gouvernement, une bonne affaire pour Airbus et Boeing.

Surtout, le pays devrait chambouler encore plus le marché du pétrole. Le cours du brent, déjà chahuté par la politique de surabondance de l’offre définie par l’OPEP et plus particulièrement l’Arabie Saoudite, le grand adversaire régional, n’a pas terminé sa chute. En effet, avec un retour complet du pays, possesseur de la deuxième plus grande réserve de pétrole conventionnelle au monde, le cours du brent actuel pourrait encore perdre 20% et passer à 40 dollars en 2016 estime la Banque Mondiale.

Source :
Banque Mondiale
Langue :
Royaume Uni
Pages :
46

A lire aussi