Paris Europlace propose 25 mesures pour dynamiser les marchés français

le 23/07/2015

Télécharger le document

«Beaucoup reste à faire pour consolider un écosystème attractif et la compétitivité de la place financière française» selon Arnaud de Bresson, délégué général du lobby Paris Europlace, qui vient de proposer 25 mesures en faveur de la compétitivité de la finance parisienne. L'organisation souhaite notamment un abandon du projet de taxe européenne sur les transactions financières et une baisse de la taxe sur les salaires. Cette publication intervient à l'occasion de la troisième réunion à Bercy le 22 juillet 2015 du Comité Place de Paris 2020.

Lancé il y a un peu plus d'un an par Bercy, ce comité réunit les professionnels de la Place et le gouvernement. Le ministre des finances et des comptes publics, Michel Sapin s'est félicité des mesures déjà adoptées, comme la création d'un nouveau véhicule de capital investissement (Société de Libre Partenariat) ou les ajustements apportés aux dispositifs de l'épargne salariale et des actions gratuites.

Bercy et les représentants du monde de l'entreprise et de la finance se sont donné rendez-vous à la fin de l'année pour présenter de nouvelles mesures concrètes en faveur de la compétitivité de la Place. Le comité s'est engagé à terminer ses travaux sur le financement en fonds propres des PME avec «la dynamisation du PEA-PME» et «l'émergence de quelques fonds de capital-investissement de qualité et de taille suffisante». Le Comité doit aussi mettre un point final à la réforme des titres de créances négociables (TCN), utiles au financement à court et moyen terme des banques et des entreprises. La Place espère par ailleurs utiliser le futur label Investissement socialement responsable (ISR) d'ici au début de 2016.

Source :
Paris Europlace
Langue :
France
Pages :
22

A lire aussi