Le danger de la déflation a été remplacé par celui de la faiblesse des taux

le 15/07/2015

Télécharger le document

La situation du système financier français est globalement moins préoccupante selon la dernière Evaluation des Risques du Système financier réalisée par la Banque de France. Le contexte économique s’est amélioré mais reste encore incertain, compte tenu d’une prochaine remontée des taux américains et de l’explosif dossier grec qui est encore loin d’être clos.

Malgré cela, les risques macroéconomiques pour le pays ce sont amoindris, le spectre de la déflation s’éloignant progressivement alors que la Banque de France prévoit une inflation sous-jacente se redressant de 0,6 % en 2015 à 1,2 % en 2016 et une croissance annuelle moyenne du produit intérieur brut (PIB) français de 1,2 % en 2015, 1,8 % en 2016 et 1,9 % en 2017 grâce à la faiblesse de l’euro et à celle du pétrole.

En revanche, l’institution se méfie toujours de l’impact des taux bas sur la gestion d’actifs, poussant les investisseurs vers des titres risqués pour de meilleurs rendements alors que l’aplatissement de la courbe des taux qui prévaut actuellement fausse leur perception du risque réel rattaché à ces actifs, bien que la Banque Centrale précise que les établissements français ne sont pas les plus exposés à ce phénomène. Le risque se fait plus pressant du côté des banques, avec une pression à la baisse des taux bas sur leur marge nette d’intérêt, ce qui pourrait pousser la Banque de France revoir prochainement à la baisse la rémunération du Livret A. 

Source :
Banque de France
Langue :
France
Pages :
46

A lire aussi