Les ETF prennent une place grandissante dans la gestion d'actifs

le 10/07/2015

Télécharger le document

La déferlante ETF (exchange traded funds) est une réalité aux Etats-Unis. La gestion passive a concentré l'an dernier 50% de la collecte sur les fonds ouverts (hors mandats et fonds dédiés) outre-Atlantique, révèle l'étude annuelle sur la gestion d'actifs du Boston Consulting Group. En Asie, cette gestion a drainé 20% des flux nets et seulement 12% en Europe. «Cela fait plusieurs années que l'on annonce que les ETF vont croître fortement en Europe. Jusqu'à présent l'essor a été bloqué par les rétrocessions versées par les gérants aux distributeurs, mais leur interdiction devrait amorcer le mouvement», juge Hélène Donnadieu-Ouillet, coordinatrice du rapport du BCG.

A l'échelle mondiale, les ETF devraient représenter 35% de la collecte nette cumulée entre 2015 et 2018, contre 14% l'an dernier, estime le cabinet de conseil. La gestion active classique, numéro un l'an dernier avec 39% des ventes, devrait afficher des sorties nettes sur la période à venir de l’ordre de 8%. A l'autre bout du spectre, seuls les produits de solutions (fonds de gestion actif-passif, absolute return, dividende, etc) devrait concurrencer les ETF avec 37% de la collecte d'ici à fin 2018, contre 13% en 2013.

Aux Etats-Unis, dix gérants ont concentré l'an dernier 68% de la collecte des fonds ouverts, contre 53% en 2013, selon le BCG. En première ligne figurent deux géants des ETF: Vanguard (219 milliards de dollars de flux) et BlackRock (98 milliards), via sa marque iShares. En Europe, ce dernier domine avec 48 milliards de dollars de collecte, dans un marché plus fragmenté.

Source :
Boston Consulting Group (BCG)
Langue :
Royaume Uni
Pages :
29

A lire aussi