Les taux d'intérêt négatifs prolifèrent

le 10/03/2015

Télécharger le document

Les rendements négatifs restent attractifs tant qu’ils sont plus importants que l’inflation, selon une étude publiée par Unigestion consacrée aux taux négatifs dans les pays présentant un risque de déflation élevé.

Ce constat s'inscrit dans un contexte historique où les taux d’intérêt négatifs se multiplient. Une évolution  rare qui semble s’installer en Europe notamment. 

En zone euro, un tiers des titres d'Etats offraient des rendements négatifs durant le premier trimestre 2015. Les taux négatifs vont continuer à se diffuser avec les politiques de quantitative easing. Un autre scénario est toutefois possible si la reprise se confirme et  l'inflation et le cours du pétrole remontent.

Source :
Unigestion
Langue :
France
Pages :
9

A lire aussi