L'endettement des pétrolières pèse sur le cours du brut

le 09/02/2015

Télécharger le document

La baisse exceptionnelle des prix du pétrole depuis le milieu de l'année 2014 ne s'explique pas seulement par les changements dans la consommation et la production de l'or noir, selon la Banque des règlements Internationaux (BRI). Dans un document sur la liquidité globale ("Global liquidity: selected indicators") publié le 7 février, l'instance regroupant les autorités monétaires internationales estime que la chute des prix est aussi due aux comportements des acteurs des marchés financiers et à la montée de l'endettement des entreprises du secteur pétrolier. «Une chute des prix affaiblit le bilan des producteurs et resserre les conditions de crédit, ce qui exacerbe potentiellement la chute des prix du fait de la vente d'actifs pétroliers (par exemple, plus de production est vendue à l'avance)», peut-on lire dans le document.

Depuis la mi-2014, les prix du baril du pétrole ont plongé de près de 50% en dollars alors qu'ils étaient restés presque stables durant les quatre années précédentes, autour de 100 dollars le baril de brut. «Depuis la mi-2014, la production de pétrole a été dans la ligne des anticipations et la consommation a été simplement un peu plus faible que prévu», souligne cependant la BRI. A ses yeux, «la récente décision de l'Opep de ne pas réduire la production a été clé pour la chute des prix» sachant que «comme pour les autres actifs financiers, les mouvements de prix du pétrole sont influencés par les changement d'anticipations sur les conditions de marché futures».

 

Source :
Banque des règlements internationaux (BRI) / Bank for international settlements (BIS)
Langue :
Royaume Uni
Pages :
16

A lire aussi