Le plus dur commence pour Boris Johnson

le 23/07/2019

Le plus dur commence pour Boris Johnson

Boris Johnson a été élu mardi à la tête du Parti conservateur, devançant largement son adversaire Jeremy Hunt, ce qui fera de lui dès mercredi le nouveau Premier ministre britannique en remplacement de Theresa May. Quelque 160.000 adhérents du Parti conservateur étaient appelés à se prononcer sur l'identité du nouveau chef des Tories et donc du gouvernement. L'ancien maire de Londres a recueilli 92.153 voix et le secrétaire au Foreign Office Jeremy Hunt 46.656.

Sa première mission sera de mener à bien la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, qu'il veut effective dès le 31 octobre avec ou sans accord. Durant sa campagne interne, Boris Johnson s'est dit farouchement opposé au «backstop» irlandais destiné a éviter le rétablissement d'une frontière entre les deux Irlande, ce qui a accru l'hypothèse d'un Brexit sans accord.

Quelques minutes avant l'annonce de la victoire de Boris Johnson, le numéro deux de la Commission européenne, Frans Timmermans, a déclaré que l'UE n'accepterait pas de modifier l'accord signé avec Theresa May et qui a été rejeté à trois reprises par le Parlement britannique. «Le Royaume-Uni est parvenu à un accord avec l'Union européenne et l'Union européenne s'en tiendra à cet accord, a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse. C'est le meilleur accord possible.»

Sur le même sujet

A lire aussi