Amundi dépasse les attentes au premier trimestre

le 27/04/2018

Le premier gérant d’actifs européen a publié un résultat net de 221 millions d’euros, contre un chiffre de 183 millions anticipé par le consensus FactSet.

Amundi a annoncé vendredi une hausse sur un an de 54,3% de son bénéfice net comptable au premier trimestre 2018, à 221 millions d’euros. Dopé par l’acquisition de Pioneer, qui a été intégré dans les comptes depuis juillet 2017, ce résultat dépasse le consensus de 183 millions d’euros établi par FactSet. Les revenus publiés du premier gérant d’actifs européen ont quant à eux bondi de 49,3%, à 645 millions d’euros, soit 16 millions de moins que le consensus.

Lors d’une conférence de presse, le directeur général d’Amundi, Yves Perrier, s’est réjoui de « la très bonne dynamique de l’activité », matérialisée par une collecte nette record de 39,8 milliards d’euros. Cette dernière est provenue pour 21,8 milliards d’euros du segment retail, qui a notamment bénéficié d’une solide collecte de 2,7 milliards de produits moyen et long terme dans le réseau UniCredit. Les réseaux France ont quant à eux collecté 2,6 milliards d’euros, tandis que les co-entreprises asiatiques ont glané 12 milliards grâce au dynamisme de la Chine. La collecte auprès des institutionnels est ressortie à 18,1 milliards d’euros, contre 15,8 milliards au premier trimestre 2017.

Sur une base ajustée et à périmètre comparable, les revenus d’Amundi ont progressé de 1,7%, tandis que les charges ont diminué de 5,2%. Ce recul traduit « la mise en œuvre rapide des synergies liées à Pioneer ». Le groupe a ainsi déjà réduit ses effectifs de 300 postes en net sur un objectif de 500. « Le rythme de constatation des synergies va être plus rapide que prévu, avec 60% de l’objectif réalisé fin 2018 contre 40% initialement planifié », a indiqué Yves Perrier. Le gérant d’actifs table à l’horizon 2020 sur 150 millions d’économies de coûts et 30 millions de revenus supplémentaires.

Sur le même sujet

A lire aussi