Fed : l’hypothèse d’une hausse des taux en décembre s’éloigne

le 25/08/2017

FOMC Press Conference du 14 juin 2017 de Janet Yellen, présidente de la Fed.
(Photo Fed.)

Ceux qui attendaient un message sur la date du prochain resserrement monétaire auront de quoi être déçus. Le discours très attendu de la présidente de la Réserve fédérale américaine (Fed) Janet Yellen à Jackson Hole délivré vendredi n'a pas évoqué la politique monétaire ni l'économie américaine, se concentrant davantage sur la régulation américaine adoptée depuis la crise de 2007. Conséquence directe, la probabilité estimée d'une hausse des taux d'intérêts en décembre est désormais à peine supérieure à un tiers selon le baromètre FedWatch de CME Group, l'opérateur du marché de Chicago cité par l'agence Reuters. La moitié des traders attendent un mouvement de hausse des taux de la banque centrale en juin 2018 après deux augmentations cette année.

Dans son discours, l'actuelle présidente de la Réserve fédérale a livré un plaidoyer en faveur des réformes adoptées dans le sillage de la crise financière, tout en maintenant la porte ouverte à de modestes révisions de ce cadre réglementaire. Ces réformes, notamment la règle Volcker, sont très critiquées par le président américain Donald Trump qui a promis lors de la campagne présidentielle de les modifier profondément. Le discours de Janet Yellen a eu pour conséquence de faire baisser le dollar et les rendements des emprunts d'Etat américains tandis que Wall Street amplifiait sa progression.

Sur le même sujet

A lire aussi