L’économie italienne surprend par son dynamisme

le 16/08/2017

Le PIB a augmenté de 0,4% au deuxième trimestre par rapport aux trois mois précédents, soutenu par la demande intérieure.

L’économie italienne surprend par son dynamisme
(Photo DR.)

Le produit intérieur brut (PIB) de l'Italie a progressé de 0,4% au deuxième trimestre par rapport aux trois mois précédents, soutenu par la demande intérieure, selon les chiffres publiés, mercredi, par l'Institut national de la statistique (Istat).

L'économie de la botte conserve ainsi un rythme de croissance soutenu, conforme au premier trimestre, malgré une contribution négative de la balance commerciale. Cette dynamique devrait permettre au gouvernement de relever sa prévision pour l'ensemble de l'année, actuellement limitée à 1,1% seulement.

L'acquis de croissance à fin juin - le chiffre d'ores et déjà assuré dans l'hypothèse où l'économie nationale stagnerait aux troisième et quatrième trimestres - atteint 1,2%, précise aussi l'Istat. Un porte-parole de l'institut a expliqué que si le rythme actuel de croissance se maintenait au second semestre, la croissance 2017 devrait avoisiner 1,5%. 

Le gouvernement de Paolo Gentiloni pourrait relever sa prévision de croissance 2017 à 1,4% à l'occasion de la présentation du projet de budget à l'automne. En rythme annuel, le PIB italien a crû de 1,5% au deuxième trimestre, le chiffre le plus élevé enregistré depuis le deuxième trimestre 2011, après +1,2% sur janvier-mars.

Les chiffres du PIB publiés mercredi ne comportent pas de données détaillées sur ses différentes composantes mais l'Istat ajoute que l'industrie et les services ont contribué à la croissance alors que l'agriculture pesait sur la performance globale.

L'Istat publiera les chiffres définitifs du PIB du deuxième trimestre le 1er septembre.

A lire aussi