La livre sterling chute après les élections britanniques

le 09/06/2017

Le parti conservateur de la Première ministre, Theresa May, a perdu la majorité absolue à l'issue du scrutin législatif de jeudi 8 juin.

La livre sterling chute après les élections britanniques
(Bloomberg)

La Bourse de Londres a ouvert en nette hausse (+0,7% pour le FTSE100) vendredi matin après le scrutin législatif au Royaume-Uni qui a vu la Première ministre Theresa May échouer à obtenir une majorité absolue à la Chambre des communes. Ce revers des urnes est intervenu à quelques jours seulement de l'ouverture des négociations sur le Brexit le 19 juin.

Dans le même temps, la monnaie britannique connaissait une chute brutale dans la matinée, jusqu'à -1,8% face au dollar.  La livre sterling est revenue sous le seuil de 1,27 dollar, à un plus bas depuis le 18 avril et l'annonce par Theresa May d'élections législatives anticipées, dont elle espérait obtenir un majorité renforcée à la Chambre des communes pour pouvoir négocier le Brexit. 

"Les valeurs britanniques apprécient généralement quand le taux de change se déprécie", explique un analyste marchés chez Aurel BGC, Tangi Le Liboux, cité par Reuters. 

Ailleurs en Europe le CAC40 ouvrait en forte hausse (+1,01%), le DAX allemand également (+0,72%) tout comme les principaux indices italiens et espagnols (+0,84% et +0,71%). Les taux d'emprunts d'Etats évoluaient dans un calme relatif, le taux à dix ans britannique prenant 3 points de base (1,06%) quand l'OAT française en perdait autant (0,63%).

L'incertitude est grande au Royaume-Uni après ces élections, la Première ministre n'ayant pas encore déclaré qu'elle démissionnerait malgré son échec à obtenir une majorité absolue. Cette déconvenue "ne sera pas sans impact" sur les négociations du Brexit, a réagi le commissaire européen aux Affaires économiques et monétaires, Pierre Moscovici.

"Le calendrier des négociations du Brexit est une question hautement sensible. Avec un Parlement sans majorité, il est extrêmement difficile d'envisager un scénario dans lequel nous pouvons voir une période de stabilité dans ces moments compliqués", estime de son côté un analyste marchés chez ThinkMarkets, Naeem Aslam.

Après attribution de 646 des 650 sièges de la Chambre des communes, le Parti conservateur a remporté 315 sièges et ne peut donc plus atteindre la majorité absolue des 326 sièges qui sont nécessaires.

Dans la matinée, la chaîne de télévision Sky News a rapporté que le Parti conservateur de la Première ministre britannique était en discussion avec le Parti unioniste démocrate (DUP) d'Irlande du Nord. Le DUP, fondé par Ian Paisley pour représenter les intérêts de la communauté protestante,  a obtenu 10 sièges. 

De son côté le parti travailliste de Jeremy Corbyn, qui a progressé en nombre de sièges et en pourcentage de voix, s'est dit prêt à diriger un gouvernement minoritaire.

Sur le même sujet

A lire aussi