La croissance britannique a progressé de 0,6% avant le Brexit

le 27/07/2016

Les premiers indicateurs du second semestre laissent toutefois présager une récession après le vote sur le Brexit.

La croissance britannique a progressé de 0,6% avant le Brexit
(Crédit European Union)

La croissance du PIB s'est établie à 0,6% au Royaume-Uni au deuxième trimestre, battant les attentes des analystes qui l'estimaient à 0,4%, dans un trimestre conclu par le votre britannique de sortie de l'Union Européenne, a dévoilé l'Office national de la statistique. En comparaison avec le deuxième trimestre 2015, le PIB progresse de 2,2%, sa meilleure performance depuis le deuxième trimestre 2015. Elle était estimée à 2% par les analystes.

La croissance britannique a été poussée par une amélioration très notable de la production industrielle, la plus forte progression depuis 1999 sur les trois mois précédent la fin juin. L'industrie, les services et la construction ont connu un regain d'activité en avril avant de baisser en mai et juin.

Ces bons chiffres devraient toutefois connaître un coup d'arrêt brutal au second semestre, le choc du Brexit ayant eu lieu le 23 juin. Les premiers indicateurs n'incitent d'ailleurs pas à l'optimisme. Publié par Markit le 22 juillet, l'indice des directeurs d'achat PMI pour juillet a atteint son plus bas niveau depuis 2009, et laisse présager une récession que beaucoup, à l'image de Blackrock et Goldman Sachs, anticipent déjà.

Dans ces circonstances, la Banque d'Angleterre (BoE) devrait annoncer début août des mesures de soutien à l'économie britannique qui pourraient prendre la forme d'une baisse du taux directeur (à 0,5% depuis mars 2009) ou d'une relance du Quantitative Easing.

Sur le même sujet

A lire aussi