Le spectre de FGIC plane sur les banques françaises

le 19/02/2008

Nouvelles dépréciations en vue, selon le quotidien. Calyon, la banque d’investissement du Crédit Agricole, serait la plus exposée des banques françaises au rehausseur de crédit américain FGIC. Ses grandes concurrentes hexagonales « ne devraient pas être beaucoup mieux loties ». Calyon pourrait passer de nouvelles dépréciations à ce sujet. Les craintes se renforcent alors que les établissements français ne se sont pas montrés très bavards dans ce contexte.

A lire aussi