Publicis en avance sur sa marge, mais en retard sur sa croissance interne

le 15/02/2008

L'activité New business de Publicis est de bon augure pour 2008, alors que celle de Havas a reculé en 2007

Avec une croissance organique de 3,1 % en 2007, loin de son objectif de 4 %, Publicis déçoit largement le marché (- 4,74 % à 23,10 euros) et continue à être l’agence « à la plus faible croissance », souligne Credit Suisse. Havas – tout comme Omnicom – vient de dévoiler une croissance interne de 7,1 %, (pour un objectif de près de 6 %), affichant une constante progression au cours de l’année, atteignant même un record de 9,8 % au quatrième trimestre 2007. Il est vrai que Havas revient de loin et enregistre un revenu de 1,53 milliard d’euros, contre 4,67 milliards pour Publicis. Ce dernier invoque l’impact du secteur pharmaceutique. Sans ce pôle, la croissance organique aurait été de 4,3 % en 2007.

Pour autant, Publicis a atteint dès 2007 son objectif de marge opérationnelle 2008, à 16,7 % (+ 0,4 point). Si le groupe de publicité ne dévoile pas d’objectif chiffré pour cette année, « nous allons tout faire pour la maintenir à un très haut niveau », assure Maurice Lévy, président du directoire de Publicis. Oddo table sur une marge de 16,5 %. De son côté, Havas dévoilera courant mars ses résultats 2007. D’ores et déjà, Oddo anticipe une marge de 11,2 % sur 2007, CM-CIC de 11 % et Natixis 10,8 %. Le groupe a confirmé hier une fourchette de 10,5 % à 11,2 %.

Pour cette année, Publicis se garde bien de donner des perspectives chiffrées, se contentant d’évoquer « un environnement préoccupant (subprimes, ralentissement aux Etats-Unis, coûts des matières premières) », mais aussi « des événements mondiaux porteurs (JO de Pékin, élections aux Etats-Unis), et l’accélération de la croissance des économies émergentes et de la communication digitale ». En 2010, le groupe veut réaliser 50 % de ses revenus dans le digital et les émergents. Néanmoins, l’activité en New business de plus de 1,3 milliard de dollars en janvier (5 milliards en 2007, et 3,3 milliards en 2006) est de bon augure pour 2008. Ce qui n’est pas le cas pour Havas, avec un New business de 1,5 milliard d’euros en 2007 (contre 1,9 milliard en 2006). Tandis que Publicis table sur une croissance organique 2008 « nettement supérieure à celle de 2007 », CM-CIC anticipe 4 % et Oddo Securities 3,9 %. Pour sa part, Havas anticipe une croissance de ses revenus 2008 « peut-être pas aussi belle que celle qu'on a vue cette année, mais en tout cas meilleure que le marché », a déclaré Fernando Rodés, directeur général de Havas.

A lire aussi