OPA amicale de West sur Genesys offrant une prime sensible

le 20/02/2008

La multiplication des annonces de fusions-acquisitions concernant des valeurs moyennes pourrait soutenir ce segment très malmené depuis le début de l’année

Si le début d’année a été globalement difficile pour les fonds spécialisés valeurs moyennes, l’annonce du lancement d’une OPA sur Genesys constitue indubitablement une excellente nouvelle, notamment pour SPGP, Amiral Gestion ou encore Jousse Mourillon Gestion. Ces fonds ont pris des positions notables sur la société entre 2006 et 2007 en pariant sur un rachat éventuel.

Le 21 novembre dernier, Amiral Gestion avait déclaré détenir 10,3% du capital de l’opérateur de services de téléconférence, représentant plus de 7,2 millions de titres, alors que la Société Privée de Gestion de Patrimoine (SPGP) avait de son côté acquis plus de 5,6% du capital, soit 3,9 millions de titres. Jousse Morillon Gestion avait pris une position à plus de 5% du capital dès juillet 2006 mais à un cours aux environs de 1,05 euro. Autant dire que la prime de 50% offerte par West Corporation, qui se propose de lancer une OPA amicale sur Genesys à 2,5 euros, devrait redonner quelques liquidités à ces fonds qui ont subi pour certains une décollecte assez forte en début d’année.

West Corporation, société américaine de solutions de communication externalisée, a fait part de son intention d'acquérir Genesys et de procéder au rapprochement entre Genesys et InterCall, une filiale de West. Le montant total de la transaction est d'environ 182,9 millions d'euros. West s'attend à réaliser l'opération au cours du deuxième trimestre.

Surtout, cette nouvelle opération de rapprochement montre que la thématique des fusions-acquisitions pourrait être un réel facteur de soutien pour les valeurs moyennes, segment très attaqué pour le début de l’année. Si les fonds de private equity apparaissent moins présents, les opérations industrielles pourraient bien prendre le relais. Les sociétés affichent des bilans solides et les récentes baisses de valorisations observées sur le segment des valeurs moyennes pourraient aiguiser les appétits des prédateurs.

Au moment où l'on apprenait le lancement de l’OPA sur Genesys, Oberthur Technologies annonçait une offre de rachat amicale sur la société suédoise cotée XPonCard Group AB pour 76 millions d’euros et Groupe Open était sur le point de céder de son activité de distribution (chiffre d’affaires de 493 millions d'euros en 2007) au groupe américain Arrow Electronics.

A lire aussi