Le meilleur style est celui qui se fait oublier

le 18/01/2008

Le graphique ci-contre montre l’évolution de la prime «valeur» cumulée aux Etats-Unis ainsi que la moyenne de cette prime sur différentes sous-périodes. La prime valeur est définie par la différence de performance entre les indices MSCI US value et MSCI US growth.Historiquement, sur longue période, le style «valeur» surperforme le style «croissance». Des recherches récentes ont montré que cette prime valeur s’expliquait par le fait que les titres appartenant au style valeur étaient davantage risqués que les titres «croissance». En particulier, le risque des titres «valeurs» augmente lors des ralentissements conjoncturels.

Une analyse statistique sur les cinq dernières années permet de mettre en évidence plusieurs ruptures dans le différentiel de performance des deux styles. La première rupture intervient fin mars 2003 avec le rebond des marchés et la fin du long marché baissier. La seconde intervient fin mai 2003 après cette période de fort rebond. La rupture suivante intervient fin mai 2007. Depuis, le style «croissance» surperforme le style «valeur» aux Etats-Unis en moyenne de près de 0,4 % par semaine. Si les conditions actuelles de marché (volatilité et incertitude macroéconomique) se poursuivaient, le pari «croissance» aurait de fortes chances de rester payant.

A lire aussi