Les marchés actions perdent leur sang-froid

le 22/01/2008

La fuite vers la qualité pénalise particulièrement les valeurs financières

Ayant paru un temps décorrélés des soubresauts des marchés du crédit, les marchés actions paient désormais avec une violence redoublée leur bonne tenue relative de l’automne dernier. L’indice MSCI World a ainsi perdu plus de 16 % depuis son record atteint le 31 octobre, effaçant l’intégralité des gains de ces douze derniers mois. Dans le sillage de Wall Street qui avait terminé vendredi sa pire semaine depuis cinq ans, les marchés européens ont tous hier cédé plus de 5 % dans des volumes de transactions importants, leur plus forte chute journalière depuis le 11 septembre 2001. Exprimant ainsi leur défiance envers le plan Bush et les baisses de taux d'intérêt de la Réserve fédérale, les investisseurs semblent dorénavant considérer comme inévitable une récession aux Etats-Unis se propageant ensuite au reste du monde. Bien que ce mouvement ait affecté tous les secteurs de la cote, la tendance baissière a été particulièrement lourde pour les financières en raison d’une aversion pour le risque devenue extrême.

A lire aussi