L'immobilier résidentiel britannique retrouve des raisons d’espérer

le 22/01/2008

Selon le site d’annonces Rightmove, la chasse aux bonnes affaires est ouverte pour les acquéreurs en ce début d’année. Mais les prix baissent toujours

Comme toujours, un mois d’observation ne saurait laisser présager une inflexion certaine de tendance à long terme. Toutefois, selon le site numéro un des annonces immobilières outre-Manche, ce début d’année 2008 laisse voir certains signes perceptibles de regain de confiance. Rightmove, en effet, n’évoque rien de moins qu’une chasse aux bonnes affaires de la part des candidats à l’accession à la propriété immobilière. Selon le spécialiste britannique, la baisse constatée ces derniers mois sur le prix des maisons justifie un regain de vitalité du marché, nombre d’acheteurs trouvant désormais le prix à leur portée.

Pourtant, selon l’indice de Rightmove, qui dit assurer la promotion de 90 % des biens en vente par le biais d’agents immobiliers au Royaume-Uni, le prix moyen demandé par un vendeur en ce mois de janvier a poursuivi son repli, à 230.428 livres. Le rythme de baisse s’est pourtant atténué, à -0,8 % contre -3,2 % le mois dernier, faisant passer la hausse sur douze mois de 4,8 à 3,4 %. L’agglomération londonienne continue de son côté d’afficher une insolente vigueur, la progression de 3,6 % du prix moyen demandé ce mois-ci, à 398.476 livres, portant la hausse sur un an à 11,9 %.

Les acheteurs seraient également rassurés par la baisse des taux d’intérêt, entérinée pour la première fois depuis deux ans par la Banque d’Angleterre en décembre. Ainsi, le marché montre ce mois-ci des « signes clairs » de regain d’activité et de retournement dans les prix après plusieurs mois d’« ajustement ». Le directeur commercial de Rightmove, Miles Shipside, entrevoit ainsi des prix désormais « abordables ». Signe de cette entame d’année plus animée, la durée moyenne de mise sur le marché d’un bien s’est contractée, à 95 jours, après avoir atteint un plus haut historique en décembre à 98 jours. Par ailleurs, le site d’annonces a enregistré une hausse de 20 % de sa fréquentation par rapport aux deux premières semaines de l’an passé. L’entrée en vigueur fin décembre de dispositions réglementaires contraignantes liées au respect de l’environnement avait pourtant déjà animé le marché le mois dernier.

Rightmove anticipe une stabilité des prix sur l’ensemble de cette année, grâce à la poursuite de la baisse des taux, un nouveau geste de la BoE étant unanimement escompté le mois prochain, et de la progression des salaires.

A lire aussi